Les Airs Solidaires : un stand de chefs (2/2)

Après une préparation intensive digne des plus grands shows TV d’M6, la veille du coup d’envoi du festival des Airs Solidaires, le RETSER rejoint les rangs des stands de l’UT2 pour faire partager ses mets culinaires aussi exotiques qu’épicés.

Le lendemain matin, nous retrouvons Habib, et ses colocataires Ashmad, Shirmohamed et Ouatanbas dans leur appartement. De très bonne humeur, ils sont aux fourneaux depuis une bonne heure déjà. Au menu : un plat de poulet en sauce, du riz accompagné de poulet aux épices, une salade fraîche avec oignons, concombres, tomates et du pain traditionnel afghan. Il n’est que 10h du matin mais l’odeur qui s’échappe nous donne l’envie de se mettre à table sans attendre. Cependant, il faudra encore patienter pour la dégustation, alors on se retrousse les manches et on s’attelle à la tâche. Enfin… Après avoir pris le temps de siroter un bon thé !

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Vers les coups de midi, nous commençons à acheminer les plats sur notre stand, en compagnie d’Habib, curieux de découvrir l’université où la plupart de nos bénévoles étudient.- Nous aurions aimé que tous les cuisiniers puissent eux-mêmes faire découvrir leurs spécialités, mais leurs cours de français les ayant retenus, un petit groupe de bénévoles s’est relayé pour distribuer les plats aux gourmands, tout en répondant aux questions des étudiants-. Après avoir joué au tétris pour faire tenir tous les plats sur les banquettes de la voiture sans en perdre une miette, nous sommes en route pour le Mirail !

2017-03-22 012

Ce mercredi 22 mars, l’université s’est mise aux couleurs des Airs Solidaires. Une dizaine d’associations ont répondu présentes pour l’occasion. Avec comme fond sonore un concert donné par des musiciens/chanteurs amateurs, nous exposons les plats sur notre stand. Il n’aura fallu qu’une petite heure aux étudiants pour manger jusqu’à la dernière bouchée de riz et de poulet. Avec moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, tout avait disparu. Une chose est sûre, tout le monde s’est régalé ! Les sourires et les mercis récoltés sont une belle récompense. Habib derrière le stand, un peu timide mais ravi, se réjouit de l’engouement suscité par ses plats.

Le reste de l’après-midi est plus calme. Les étudiants sont en cours, Habib est reparti. Nous restons pour répondre aux questions des passants. A 18h nous plions bagages et sommes de retour au CAO, où nous restons pour boire un dernier thé. Une nouvelle fois, c’est sans retenu que les habitants nous aurons fait part de leur générosité et de leur chaleur. Leur dévouement et leur sens du partage nous donne une belle leçon de vie.

Nous repartons en leur promettant une chose : la prochaine fois, dégustation de spécialités françaises préparées par nos soins. Après tout, pas besoin d’un festival pour se réunir autour d’un bon repas !

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Emma, bénévole du RETSER

© Mélissa Limuka

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :