L’ambassadeur du swing n’a qu’à bien se tenir !

Frankie Manning, ambassadeur du Lindy Hop (dit aussi swing) aurait probablement été jaloux de la performance réalisée par la troupe de réfugiés de bénévoles du RETSER.  Le 21 avril 2017, tout ce beau monde s’est réuni pour entamer un ballet.

“La vie est un ballet ; on ne la danse qu’une fois.” Proverbe malinké

FED_5963

Tout d’abord, qu’est-ce que le Lindy Hop ?

C’est une danse qui a connu son essor dans les années 1920 au sein des communautés noires américaines et qui, par la suite, s’est fortement développée. Le Lindy hop – plus connu sous le nom de swing – est une danse de couple. Claude et Angélique – tous deux professeurs de Lindy Hop – nous ont fait le plaisir de nous offrir une initiation dans la joie et la bonne humeur.

Les plus chanceux d’entre nous avaient pu voir des vidéos de swing à l’avance. Pour les autres, ils ont découvert ce qu’était le Lindy Hop en arrivant dans la salle. En effet, Angélique et Claude s’entrainaient avec énergie et le sourire juste avant notre arrivée. Le swing est une musique entraînante à effet rebondissant. Nous n’avions qu’une envie en arrivant : SWINGUER !

L’initiation a débuté par un face-à-face assez impressionnant mais plutôt marrant. En effet, le groupe de fille était mené par Angélique face au groupe de garçons mené par Claude. Cette situation m’a rappelé le film musical «Grease ». Nous avons donc commencé par suivre chacun des pas que nous montraient les deux professionnels du swing. On ne s’arrêtait plus de compter dans nos têtes « Et 1,2,3,4 et 5,6,7,8… » tout en suivant le rythme de nos professeurs et le « swingué » de cette danse.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Par la suite, nous avons effectué une belle et grande ronde :

Chaque fille avait la chance d’être dans les bras de son partenaire (garçon) ! Enfin pour les plus chanceuses d’entre nous, car nous étions trop nombreuses ce jour-là, il n’y avait donc pas assez de partenaires (garçons). Je ne vous cache pas que nous étions un peu gênés avec notre premier partenaire (autant les filles que les garçons). Cependant après des sourires complices et timides nous avons vite pris nos repères et notre aise afin de swinguer dignement.

Les danseuses commencent le lindy hop par le jambe droite alors que les danseurs commencent à l’inverse par la jambe gauche. Cela n’a pas été facile au début (gauche ? droite ?)  surtout lorsque les « swingueurs professionnels » nous expliquaient de nouveaux steps (=pas). Une difficulté supplémentaire mais très enrichissante était celle de changer de partenaire régulièrement. Nous découvrions donc une nouvelle façon de danser et d’adaptation à son partenaire. Les éclats de rire se faisaient sentir à chaque nouvelle découverte, mais l’envie de réussir et de s’amuser était belle et bien présente.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous avons terminé sur une dernière musique dynamique ou nous dansions comme nous le souhaitions. Sourires, concentration et fun étaient -particulièrement- au rendez-vous sur cette dernière chanson car nous savions tous que c’était la fin.  Enfin, est venu le moment de longuement applaudir et remercier nos très chers professeurs Angélique et Claude qui ont porté ce groupe à merveille.

Une chose est sure les amis, c’est que nous avons tous « swingués » !

© Mélissa (article) et F bénévole du RETSER

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :