Culture, Nos actions, Nos activités

Swing à Bagatelle, it ain’t what you do, it’s the way that you do it!

L’idée était venue en voyant la joie qui anime les danseurs de Lindy Hop dans les bars, les parcs et les salons de Toulouse. A les croire, le monde du Lindy Hop est magique. On y entre par hasard, au détour d’une connaissance qui vous emmène à une initiation d’un soir. Mais une fois un pied sur la piste, on ne veut plus en sortir. En quelques heures, on est happé dans un monde vaste et riche qui fourmille de soirées, de festivals, de musiques et de rencontres. Le Lindy semblait parfait pour le RETSER et les exilés tant son énergie se communique facilement.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Chaque lundi de Novembre, une initiation était proposée à qui voulait à la maison de quartier de Bagatelle. Surmontant le manque de cavalière, la subtilité des pas et les tempos aléatoires, un groupe d’une vingtaine de danseurs et danseuses s’est essayé aux bases du Lindy Hop chaque semaine. Le pas de base est devenu une évidence pour certains mais reste sujet à une interprétation très personnelle pour beaucoup. L’essentiel est de se sentir bouger et de se laisser bercer par la musique swing. Le style qui en résulte ne ressemble à rien de connu : un joyeux mélange de rythme et de souplesse de tous les continents, pétri de sourire et de satisfaction ! Après le cours, les musiques à la mode de Kaboul, N’Djamena et Lomé finissent de libérer les derniers grammes d’énergie de la salle. Le volume sonore était au niveau de notre entrain, la chorale de la salle à côté en témoignera. Et alors, on ne parle plus, on ne compte plus les pas. On pense moins, on danse, on joue. La soirée pourrait continuer jusqu’au bout de la nuit.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le Lindy est une vieille danse qui n’a pas peur du voyage. Il est né dans la chaleur des années 20 à Harlem. Il a bien failli disparaître mais a connu sa renaissance il y a 30 ans, lorsque des danseurs suédois sont allés chercher les stars de la scène new-yorkaise à la retraite. Désormais les communautés Lindy les plus actives sont à Vilnius, Séoul, Stockholm…le Lindy n’a que peu de frontières. Il accepte toutes celles et ceux qui veulent partager leur énergie sur une piste de danse. A Bagatelle, la session suivante commencera en janvier, tenez-vous prêt !

La playlist de l’activité :

 

 

 

 article écrit par César Deschamps-Berger

photos prises par les bénévoles du RETSER

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s