La Vélorution est en marche

Toulouse est belle, et Toulouse est grande ! Et pour s’y déplacer, sans porter ombrage à ses transports en commun, rien de mieux que le vélo. Parce que c’est aussi retrouver son indépendance que de pouvoir se déplacer en liberté, une indépendance indispensable pour les exilés de la ville rose.

Se raconter dans la danse

Ce dimanche 26 février, ça a swingué dans un squat de Toulouse. C’est en compagnie des habitants du CAO des Pradettes que le RETSER s’est rendu dans ce bâtiment désaffecté. Le but de l’après-midi : rencontrer ses habitants et faire la fête tous ensemble en musique, en danse et en chansons ! Dès notre arrivée, sur les... Lire la suite →

Une journée au musée

Mercredi 25 janvier, c’est le jour choisi pour organiser la visite d’un lieu toulousain chargé d’histoire, le Musée des Augustins. Vingt exilés et neuf bénévoles se sont retrouvés pour découvrir l’ancien couvent et son exposition du moment "Fenêtres sur cours". Alors que les premiers flocons tombent sur Toulouse, c’est au chaud, à l’intérieur du musée des... Lire la suite →

Le sport, vecteur d’échanges

Le sport est un instrument privilégié d’intégration. C’est pourquoi le réseau a confié au pôle « activités culturelles et sportives » le soin d’organiser un tournoi pour engager la rencontre, dimanche 20 novembre. Sous un soleil printanier, un peu plus d’une trentaine de personnes se sont réunis : Afghans, Ghanéens, Gabonais et Français se sont rassemblés, enthousiastes à... Lire la suite →

Migrant, réfugié, exilé … quelles différences ?

Cet article a pour but de clarifier les expressions souvent mal employées concernant les personnes déplacées. Il permet aussi d'éclairer, le plus simplement possible les acronymes souvent utilisés afin de parler de la procédure d'asile. Migrant : Le terme est en principe neutre et désigne une personne qui part s’installer dans un autre pays que le sien,... Lire la suite →

Il n’y avait (presque) plus personne.

Si les pelleteuses continuent de détruire le bidonville, l'endroit s'est figé le temps d'un week-end, prenant des allures de ville fantôme où certaines jeunes âmes continuaient d'errer. C'est par le chemin des dunes qui borde "l'ex-jungle" que nous accédons à l'école. Du moins ce qu'il en reste. Accompagnés d'un bénévole habitué des lieux, Afghan naturalisé... Lire la suite →

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑